En tant que gardien de l'interêt général et protecteur des citoyens, l'Etat organise et plannifie la gestion de crise. La multiplication des aléas et des risques (naturels, technologiques, sanitaires..) nécessite une intervention des pouvoirs publics et une adaptation à l'imprévu.

La gestion d'une crise concerne l'organisation de l'Etat mais aussi de ses partenaires. Pour cela, l'Etat définit préventivement une gouvernance spécifique adpatée aux circonstances  pour se préparer à la survenue d'une crise majeure.

Pendant la crise, plusieurs étapes déterminées fixent les procédures à suivre pour traiter la crise le plus rapidement et efficacement possible.

A la sortie de crise, l'Etat fait le bilan des conséquences et en évalue sa gestion afin de la perfectionner.

Ainsi, une bonne gestion de crise par l'Etat sera jugée sur trois paramètres indispensables:

  • sa capacité de décision et donc de réaction.
  • sa capacité à s'organiser
  • sa capacité à communiquer.

Dans la gestion d'une crise, il est indispensable d'y associer les autorités locales du fait de leur connaissance du terrain. l'Etat  relaye ainsi son intervention au niveau local pour une action plus efficace et territorialisée, par le biais d'un soutien aussi bien matériel que technique. Le rôle des collectivités territoriales et des paretnaires de l'Etat est donc essentiel dans la gestion de crise, en tant que premier point de contact avec les sinistrés.

Ce portail de prévention des risques majeurs propose un décryptage de l'action de l'Etat et de ses partenaires dans la prévention, la gestion et le règlement d'une crise majeure.

 

Source : risques.gouv.fr